RADIO(S)

Alerte info
Nouveauté : Télécharger notre application gratuite disponible sur Apple Store & Google Play


Six martiniquais et peut-être plus vont se présenter aux élections Européennes

Les élections européennes se dérouleront le samedi 25 mai 2019 pour les territoires d'outre-mer. Six Martiniquais figurent ce lundi 15 avril 2019 sur des listes qui sont déjà communiquées. Toutes les formations n’ont pas encore dressé définitivement leur liste. 

En haut de gauche à droite : Max Orville - Karyne Varasse - Ghislaine Joachim-Arnaud . En bas de gauche à droite : Béatrice Bellay - Daniele Carmino - Michel Branchi © JCS
© JCS En haut de gauche à droite : Max Orville - Karyne Varasse - Ghislaine Joachim-Arnaud . En bas de gauche à droite : Béatrice Bellay - Daniele Carmino - Michel Branchi
  • Par Maurice Violton
  • Publié le

Six, sept, huit, on ne connaît pas le chiffre exact de candidats martiniquais sur les listes des Européennes du mois de mai.
Ce lundi 15 avril 2019, ils sont six originaires de Martinique officiellement en campagne.Toutes les formations n'ont pas encore communiqué sur leurs équipes.

Les confirmés


Lutte Ouvrière, le parti des travailleurs, accorde une grande confiance à une militante de toujours. Ghislaine Joachim Arnaud. Elle est en troisième position.

Le Parti communiste Martiniquais a accepté la main tendue par son grand frère du Parti Communiste Français, Michel Branchi figure à la dix-septième place.

Les socialistes ont vu certains de leurs membres constituer leur liste. Conséquence : Daniele Carnino est cinquante deuxième sur la liste génération-s de Benoît Hamon.
Béatrice Bellay, la première secrétaire fédérale de la FSM se retrouve en quatorzième position sur la liste PS Place Publique.

Sur la liste de la France Insoumise, la Martiniquaise Karyne Varasse occupe la 39e position. Cette ingénieure de formation vit dans l’hexagone.

Max Orville, président du Modem Martinique est sur la liste Renaissance de la majorité présidentielle, en 24e position. Il se dit en position éligible, compte tenu du fait que son parti est pour l’instant en tête des intentions de vote.
 

En attente de ...


Toutes les formations n’ont pas encore dressé définitivement leur liste. C’est le cas de l’UPR, l’Union Populaire Républicaine de François Asselineau, partisan du Frexit, c'est-à-dire de la sortie de la France de l’Union Européenne. Sébastien Dubois, son responsable outre-mer basé en Martinique laisse même planer l’idée que deux martiniquais pourraient se retrouver avec François Asselineau.

Juvenal Remir l'agriculteur est courtisé par deux partis d’extrême droite. Mais il ne souhaite pas faire de la figuration. Son choix se porterait vers le Rassemblement National de Marine Lepen. 
 

Sans candidat local...


La droite martiniquaise, avec les Républicains, n'a pas de candidat local. La section de Martinique se contentera de faire campagne pour son parti. La zone Antilles-Guyane sera représentée par la Guadeloupéenne, Sonia Petro.

Sur le même thème

Source de l'article : https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/six-martiniquais-peut-etre-plus-vont-se-presenter-aux-elections-europeennes-700548.html
Partager